Accueil

Joueurs

- Interviews

- Déclarations

- Galerie de photos

Guide du Net :

- Clubs de division 1

- Clubs de division 2

Divers

- Partenaires

- Contacts

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Interview de
Eric Guei
(AS Beauvais)

  

Fiche de Eric Guei

Interview de l'avant-centre ivoirien de l'AS Beauvais, Eric Guei, meilleur buteur du club, qui devrait faire parler de lui dans les prochaines années...

Onlyfootball : Que pensez-vous de la saison de Beauvais ?

Eric Guei : C'est une bonne saison même si elle n'est pas encore finie, on fait un parcours exceptionnel.

O. : Pensez-vous à la montée ?

E.G. : La montée, c'est vrai qu'on en discute de temps à autre entre nous, bon après, à deux journées de la fin, si on est encore dans cette position, on pourra y penser, mais pour l'instant on prend match après match.

O. : Que pensez-vous de vos performances ?

E.G. : Je trouve que c'est positif, dans la mesure où je suis arrivé tard dans la saison, après deux ou trois matchs, je crois, et pour l'instant je suis à 10 buts. Mais le championnat n'est pas fini et, à la fin de la saison, il faut que je sois à 15 buts minimum.

O. : Quels sont vos objectifs pour cette saison ?

E.G. : Tout d'abord, je remercie le club de Beauvais dans la mesure où ils ont eu confiance en moi, c'est ce que je retiens, et donc j'aimerais bien les faire monter et l'année prochaine jouer en D 1.

O. : Vous avez été prêté par Montpellier...

E.G. : Oui, je suis prêté par Montpellier, à la fin de la saison j'y retourne normalement puisque c'est écrit sur le contrat et par la suite, on verra...

O. : Envisagez-vous de rester à Beauvais l'année prochaine ?

E.G. : Pour l'instant, on n'y pense pas trop, je fais comme si de rien n'était et à la fin de la saison je verrai ce qu'on me proposera.

O. : L'année dernière, vous étiez prêté à Valence, quels souvenirs en gardez-vous ?

E.G. : Je garde un très bon souvenir des gens de Valence, les joueurs étaient formidables, on était un groupe très solidaire. J'ai fait une très bonne saison en national en inscrivant 16 buts, donc cette année je suis très content en D2, c'est la continuité de mon travail de l'année dernière.

O. : A Valence, vous aviez aussi fait un bon parcours en Coupe...

E.G. : Effectivement, en Coupe de France et en Coupe de la Ligue, on se régalait, après tout, le foot c'est d'abord le plaisir, donc on s'amusait et on a fait un bon parcours. Cette année, Valence est bien placée au classement et j'espère que cette équipe va monter en D 2.

O. : Dans votre carrière, vous montez les échelons petit à petit...

E.G. : Oui, de national en D 2 et l'année prochaine en D 1... enfin, si Dieu le veut ! Je trouve formidable mon parcours, j'ai commencé avec Montpellier, après je me suis blessé, alors on m'a prêté en national à Valence où j'ai fait une bonne saison et par la suite j'arrive en D 2. Je fais à nouveau une bonne saison et pourquoi pas la D 1 l'année prochaine.

O. : Vous avez tout de même joué quelques matchs en D 1 ?

E.G. : Oui, je dois avoir 5 ou 6 matchs quand même et en coupe intertoto, je dois avoir 6 ou 7 matchs aussi.

O. : Comment cela s'est-il passé à Montpellier ?

E.G. : J'étais jeune, j'ai signé pro à 17 ans, donc j'étais bien parti, j'étais toujours dans le groupe pro et après je me suis blessé. Je suis resté au moins six mois sans jouer, c'était difficile. Je n'ai pas baissé les bras et j'ai continué à travailler et cela a fini par payer. Je pense que dans la carrière d'un footballeur, il faut passer par là.

O. : Comment s'est passée votre arrivée ici à Beauvais ?

E.G. : Quand je suis arrivé, Beauvais recherchait un attaquant pour pouvoir concrétiser les occasions qui se créaient. Tout s'est bien passé, à mon arrivée les dirigeants, l'entraineur et les joueurs m'ont bien accueilli, mon intégration a vraiment été très rapide.

O. : En arrivant, vous ne vous attendiez pas à un tel parcours ?

E.G. : Non, je ne m'attendais à ça, plus à jouer le maintien mais le foot est ainsi.

O. : Est-ce que vous pensez à la sélection ivoirienne ?

E.G. : C'est quelque chose qui me tient à coeur, j'aimerais par la suite intégrer la sélection ivoirienne pour prouver ce que je vaux à mon pays. Je continue à travailler et par la suite, j'espère que ça viendra.

O. : Avez-vous été contacté par le sélectionneur national ?

E.G. : Oui, il m'a contacté mais il y a eu un malentendu, donc je n'ai pas pu aller en sélection.

O. : Dans quel club rêveriez-vous de jouer ?

E.G. : Depuis petit, je rêve de jouer à Mantchester United, ça c'était mon rêve de gosse en Côte d'Ivoire. Sinon, en France j'aimerais jouer à Monaco, pourquoi pas à Montpellier... en D 1.

O. : Comment se sont passés vos débuts dans le football ?

E.G. : En Côte d'Ivoire, je jouais au Stade d'Abidjan, j'avais plusieurs possibilités, comme aller en Espagne, mais quand l'invitation de Montpellier s'est présentée, je n'ai pas hésité, j'ai voulu tenter ma chance. J'ai fait des essais qui se sont bien déroulés et ils m'ont pris. Tout s'est bien passé et ma seconde année je suis passé espoir, puis pro. Je ne m'attendais pas à ce que ça se passe si vite.

O. : Quels sont vos modèles de joueurs ?

E.G. : George Weah et aussi Ibrahima Bakayoko que j'ai cotoyé à Montpellier. C'est vrai que j'aimerais avoir le flair, le sens du but de Trezeguet et la niaque de Bakayoko.

O. : Aimeriez-vous jouer à Marseille comme lui ?

E.G. : C'est vrai qu'il a un parcours exceptionnel, il était au Stade d'Abidjan comme moi, ensuite il est allé à Montpellier, en Angleterre et à Marseille. On a un peu le même parcours au début, mais attention, lui a déjà connu le haut niveau. Je suis un peu ses traces, alors pourquoi pas jouer à Marseille, c'est le rêve de tout un chacun. Marseille est un club formidable avec une ambiance exceptionnelle, c'est un peu comme comme en Afrique !!!

O. : Que pensez-vous du football ivoirien ?

E.G. : Je trouve qu'il progresse, il y a de bonnes structures comme le centre de formation de l'ASEC Abidjan et les Académiciens aussi. Le centre de formation du Stade Abidjan est aussi très bien... Le football ivoirien, c'est d'abord la jeunesse et c'est bien pour l'avenir. On trouve aussi de très bons joueurs comme Saliou Lassissi (Fiorentina), Kalilou Bonaventure (Feyenoord), Arouna (Anderlecht), Ibrahima Bakayoko (Marseille), Lassina Diabate (Auxerre)... Il y en a beaucoup quand même, Domoraud à Monaco, etc... Ces temps-ci il y a des problèmes, mais je pense que l'on a un bon groupe pour l'avenir.

O. : Quels sont les joueurs qui vous ont impressionnés en D 2 ?

E.G. : Hamed Diallo (interview ici) parce qu'il marque beaucoup et c'est le principal pour un avant-centre, il y a aussi Meslin de Nice et sinon Gravelaine et Caveglia, mais eux sont expérimentés et de haut niveau.

O. : Quels sont les joueurs que vous avez cotoyés qui vous ont le plus impressionné ?

E.G. : Celui qui m'a le plus impressionné, c'est Franck Sylvestre, c'est un monsieur et c'est un joueur complet.

O. : Quels sont vos loisirs en dehors du football ?

E.G. : Je fais un peu d'informatique, sinon j'aime rester avec ma copine, aller au cinéma... pour oublier le foot un peu.

O. : Quel genre de musique écoutez-vous ?

E.G. : La musique américaine, mon artiste préféré est 2PAC que j'écoute beaucoup, sinon un peu de tout.

O. : Allez-vous sur internet ?

E.G. : Pas trop car je ne maîtrise pas encore l'informatique, actuellement je suis des cours.

 HAUT DE LA PAGE
onlyfootball.fr.st
Date de création : 16/09/01